> > Comment fabriquer son e-liquide en DIY

Comment fabriquer son e-liquide en DIY Voir le guide e-cig Voir le guide e-cig

  • Des gants
    Pour éviter tout contact de liquide avec la peau, et en particulier en cas de manipulations de bases nicotinées.
    Des gants
  • Une seringue
    Des seringues de différents formats vous permettront de doser avec précision vos bases, arômes et additifs.
    Une seringue
  • Des lunettes de protection
    Pour protéger vos yeux en cas de projection lors de la préparation de vos e-liquides.
    Des lunettes de protection
  • Une bouteille à aiguille
    Des bouteilles de différentes tailles vous permettront de réaliser vos mélanges.
    Une bouteille à aiguille
  • Un verre d’eau
    Pour rincer votre seringue entre chaque arôme.
    Un verre d’eau
  • Des arômes
    Élément évidemment indispensable, les arômes donneront vie à vos e-liquides !
    Des arômes
  • Une base
    Mélange nicotiné ou non de PG et/ou de VG, dans lequel vous diluerez vos arômes ou concentrés.
    Une base
  • Des additifs
    Utilisés en petite quantité, les additifs viendront équilibrer vos créations, en apportant par exemple une note de fraîcheur ou une touche acidulée.
    Des additifs
Comment fabriquer soi-même son e-liquide en DIY ?
 
Le DIY c'est quoi ? Le DIY en cigarette électronique  

DIY signifie "Do It Yourself" ou, en version française "Faites-le vous-même".

Un terme assez global qui ne reflète pas exactement ce pour quoi on l'emploie car dans un cadre général, le DIY n'est que de l'artisanat à titre personnel, quelqu'un qui réalise des accessoires à partir d'anciens vêtements fait du DIY...

Mais revenons au sujet principal, il s'agit bien ici de réaliser votre propre e-liquide.

En résumé, faire du DIY c'est assembler des arômes ou un concentré avec une base nicotinée ou non.

 

Pourquoi se mettre au DIY ?

Les motivations sont très variées mais voici les principales raisons :

  • Les âmes d'artistes peuvent créer des combinaisons complexes ;
  • les personnes n'ayant pas trouvé leur all-day peuvent se le créer ;
  • un gros consommateur pourra réduire son budget s'il a trouvé les saveurs ou le concentré lui convenant au quotidien .

En quoi cela consiste ?

Réaliser son propre e-liquide, ce n'est jamais qu'une recette que l'on applique, il est nécessaire de sélectionner et doser ses arômes, puis de les assembler entre eux grâce à une base dont on a choisi le taux de PG/VG. Le mélange réalisé pourra ensuite patienter (steep) ou être consommé directement.

Il faut peu de choses pour faire du DIY, nous allons ici lister les outils indispensables mais aussi d'autres produits pratiques.

Le nécessaire

La base

La base de Propylène Glycol et Glycérine Végétale nicotinée ou non La base PG/VG avec ou sans nicotine

C'est l'élement qui va accueillir les arômes. On choisit la base en fonction des préférences personnelles.

Le ratio

Il faut déterminer quel ratio sera choisi pour faire votre DIY. Il existe des bases simples et complexes, allant du 100% PG au 100%VG, mais aussi des bases préparées, par exemple en 50/50.

N'oubliez pas que votre ratio va varier avec l'ajout d'arômes, généralement contenus dans du PG (par exemple, si j'ai une base 100% VG et que j'ai 15% d'arômes, je me retrouve avec un e-liquide 85VG/15PG)

Le taux de nicotine

Il est très important de considérer que nous allons mélanger cette base avec de l'arôme, le taux tendra à être plus bas que votre taux habituel (par exemple 10mL d'une base à 10mg/mL de nicotine, en mettant 10% d'arômes j'ai donc 9/10 de ma nicotine, soit 9mg/l).

Les arômes

Les arômes pour le DIY Les arômes dédiés au e-liquide

Il existe un nombre immense d'arômes ! Première chose, prenez des arômes dédiés à la cigarette électronique, l'extrait de vanille dans le placard de la cuisine n'a rien à faire dans un e-liquide !

La plupart des sites qui vendent des arômes précisent le pourcentage de dilution à effectuer ainsi que le temps de steep (par exemple un arôme dosé à 1% équivaut à 0.1mL d'une fiole de 10mL).

Prenez garde aussi à ne pas doser un parfum identique venant de deux fabricants différents, car selon le fabricant la concentration diffère, ainsi un arôme Banane de chez X dosé à 6% ne devra pas être dosé pareil qu'un Banane de chez Y peut-être plus concentré.

Le nombre et la quantité d'arômes reste à votre libre choix, bien évidemment un grand nombre d'arômes signifiera un liquide très complexe, mais c'est d'autant proportionnel à la difficulté pour l'équilibrer et gérer les intéractions dans le temps. En moyenne, vous pourrez doser vos e-liquides entre 15 et 25% d'arômes, toujours en tenant compte de la puissance de ces derniers.

Les additifs

Les additifs pour l'équilibre des goûts Les additifs pour l'équilibre

Comme le nom l'indique, ils viennent équilibrer la création, qu'il s'agisse d'ajouter une touche de fraîcheur avec du Koolada ou offrir un côté acidulé avec de la Sour, les additifs ne sont pas indispensables dans les premières créations mais peuvent faire toute la différence si l'on souhaite parfaire une création plus complexe.

Le dosage des additifs doit être très mesuré car ils peuvent littérallement retourner les goûts d'un e-liquide. De plus, en trop grande quantité, un goût très chimique et désagréable apparaîtra.

 

Les outils

Les outils pour faire du DIY en toute sécurité Les outils pour le DIY

Peu de choses sont nécessaires pour démarrer :

  • des bouteilles (plastique ou verre, à votre convenance) ;
  • des seringues, dans l'idéal de plusieurs contenances, la pression peut varier et faciliter le dosage ;
  • un verre d'eau (vous avez soif ? ), vous pourrez purger votre seringue entre chaque arôme, bien filtrer et essuyer entre chaque arôme, sinon prendre plusieurs seringues, au choix !
  • des étiquettes, oui car il faut bien noter quelques détails sur le liquide : nom, date de création, taux de nicotine, ratio PG/VG, dosage d'arômes ;
  • le nécessaire de protection, gants et lunettes dans l'idéal car vous manipuler des produits nicotinés et certains arômes contiennent de l'alcool (mieux vaut prévenir que guérir non ? ) ;
  • un carnet, pour noter vos créations et les versions (sauf si vous réussisez directement un super liquide dès le début, qui sait ! ).

La procédure

Réalisons donc ce premier e-liquide !

Il faut d'abord songer à ce que vous voulez faire, inutile de sortir toute l'artillerie si vous avez déjà votre idée en tête.

Partons sur une idée qui plaît certainement beaucoup, un certain mélange de fruits rouges mentholés et ce, en ratio 50/50, libre à vous de partir sur autre chose évidemment !

Un peu de préparation, déjà un endroit propre et stable, préparez tout votre matériel.
Nous prendrons ici 4 arômes et 1 additif :

  • Fraise de Capella ;
  • Framboise de Capella ;
  • Cassis de Inawera ;
  • Vanille Bourbon de Flavour Art ;
  • Koolada.

La chose à décider ici c'est : que faire ressortir dans ce mélange ?

Personnellement, j'aime beaucoup le cassis, il sera donc prioritaire dans ce mélange. Je ne vais pas trop insister sur la framboise car bien que sucrée, elle apporte une certaine acidité qui sera trop forte, connaissant l'acidité naturelle du cassis. La vanille, elle, viendra adoucir l'ensemble et apporter une petite touche sympathique accordée avec la Koolada (un peu le bonbon à deux calories si vous voyez ce que je veux dire).

N'hésitez pas à goûter vos arômes, une micro-goutte sur le doigt vous donnera une idée de la puissance et des notes qui en ressortent.

Après quelques tests, vous saurez naturellement quel arôme est plus ou moins fort, acide, piquant, rond etc.. et l'équilibrage s'en verra facilité.

Ici, je vais réaliser 10mL de e-liquide, mes choix se portent sur une concentration d'arômes de 20%, avec un ratio PG/VG de 50/50 et enfin à un taux de nicotine de 6mg. Pour ce faire, je dois procéder comme suit :

20% d'arômes = 2mL (je dois tenir compte que ce sont 2mL de PG) Arômes  
VG = 5mL à 12mg Glycérine Végétale  
PG = 3mL (pour faire 5mL avec les arômes) en 0mg Propylène Glycol  

J'aurai donc en tout 5mL de PG et 5mL de VG soit mon ratio de 50/50. J'aurai aussi 50% de VG à 12mg, donc une fois dilué de moitié dans mon PG sans nicotine, j'obtiens une moyenne de 6mg pour ma préparation.

Quelle proportion d'arômes ?

Ensuite mes proportions d'arômes, je parle ici du pourcentage pour mes 2mL d'arômes, attention !

  • 40 % de Cassis = 0,8 mL
  • 25 % de Fraise = 0,5 mL
  • 15 % de Framboise = 0,3mL
  • 10 % de Vanille = 0,2 mL
  • 10 % de Koolada = 0,2 mL

Dans quel ordre mélanger les ingrédients ?

J'ai donc tous mes calculs, il ne me reste qu'à faire le mélange.

Je procède toujours ainsi : d'abord les arômes, de la plus grande à la plus petite quantité, additifs en dernier.

Une fois que j'ai mis les arômes, je mets le PG puis la VG, je referme mon flacon et je secoue vivement pendant une bonne trentaine de secondes.

Je peux d'ores et déjà goûter mon liquide, quelques gouttes dans un dripper pour avoir un aperçu.

En général, les fruits n'ont pas ou peu besoin de maturation. La vanille demandera quelques jours afin de se révéler au mieux tandis que la Koolada se marque directement.

Vous venez de réaliser votre premier e-liquide, bravo !

Notions, astuces

Au fur et à mesure de votre progression dans le DIY, vous découvrirez les associations qui marchent, il est pratique avec des nouveaux arômes de faire des tests, quelques gouttes dans 2/3mL de base pour avoir un aperçu de la saveur, sa force, ses notes; cela peut même être utile si un arôme est très concentré, afin de le diluer avant un nouveau projet.

Prenez aussi garde à l'évolution de vos créations, un e-liquide délicieux à la création peut totalement changer en une semaine, un arôme se révèle, vient écraser un autre et dénature complètement l'idée d'origine.

Le steep d'un e-liquide peut modifier son goût final Prendre en compte le steep  

Le steep varie beaucoup en fonction du type d'arôme utilisé. Les fruités restent stables généralement, les gourmands s'enrichissent avec quelques jours (attention aux crèmes et effets beurrés, il peuvent totalement effacer le fruit), enfin, les tabacs sont les plus longs à maturer, dès qu'un e-liquide en contient, il faut prévoir au minimum deux semaines avant de s'accorder à dire que le mélange soit stable.

Il existe quelques techniques pour accélerer le steep, la chauffe en four à basse température, moins de 60°C dans un flacon en verre (ah ben oui, en plastique ça n'ira pas super je vous assure).
Si vous disposez d'un nettoyeur ultrason, vous pouvez vous en servir, les vibrations favorisent le mélange des saveurs.

Notez avec attention vos recettes et leurs versions, il suffit parfois d'une goutte de moins par çi et une de plus par là pour changer un e-liquide correct en une réussite !

Ne soyez pas trop pressés, c'est un réel parcours si vous souhaitez réaliser un e-liquide complexe, laissez bien steeper vos liquides et goûtez les aussi dans différents atomiseurs pour en connaître les moindres détails.

Enfin renseignez-vous, regarder sur les forums et sur Internet en général, la communauté est grande et vous pouvez puiser l'inspiration ou même obtenir des conseils de la part de personnes plus avancées.

Haut de page

Contact Par mail via le formulaire Par Chat En cliquant ici
Du lundi au vendredi
de 09h30 à 17h30
Par Téléphone 09 72 37 78 27 Du lundi au vendredi
de 09h30 à 17h30
Avis Vérifiés : authenticité des avis, transparence total, tiers de confiance

Note de la boutique
sur 8432 avis :

9.8/10

Voir les avis de nos clients
Encore plus d’actualités sur le monde la vape...